Tout savoir sur les planches de swowboard

Cité parmi les disciplines phares des sports de glisse, le snowboard compte encore de très nombreux adeptes et pratiquants à travers le monde. Pratiquée à des fins ludiques, mais également en tant que compétition à forte notoriété (elle fait désormais partie des sports olympiques d’hiver), la discipline en fascine plus d’un.

Nous choisissons de nous intéresser dans cet article aux différents types de planches de snowboard. Ces fameux accessoires indispensables à la bonne pratique de cette activité ne se valent en effet pas tous. Les planches de snowboard sont classées en six grandes catégories : free-style, free-ride, boardercross, splitboard, alpine et poudreuse. Une par une, découvrons-les toutes !

N'oubliez pas également de découvrir notre collection de veste de snowboard et de ski ou nos vestes et manteaux d'hiver pour homme

 

La planche snowboard free-style

Également appelée Twin tip, cette planche est de forme symétrique et a été conçue pour une glisse dans les deux sens. Elle a pour avantage de privilégier surtout le style et les figures. Il s’agit de planches généralement larges et plutôt courtes pour essentiellement permettre au snowboarder d’avoir une stabilité accrue lors de la réception et du « tourner court » (virage bref et sec dans le jargon de la discipline). Elles ont également la particularité d’allier souplesse et légèreté, deux qualités fondamentales pour réaliser des tricks (figures de style). C’est la planche idéale pour le Snow Park, lieu par excellence pour réaliser de nombreux tricks. Si vous souhaitez réaliser des figures et éblouir tout le monde, la planche de snowboard free-style sera la mieux indiquée à cet effet.

La planche snowboard free-ride

Elle est dotée d’un talon et d’une spatule (nose et tail pour les connaisseurs) de formes opposées qui vous donneront une hauteur supplémentaire dans une neige profonde. C’est la planche polyvalente par excellence, puisqu’elle a été conçue pour s’adapter parfaitement à tous les types de terrain neigeux. La forme de cette planche est dite directionnelle, ce qui lui confère une excellente maniabilité. S’il s’agit à l’origine d’une planche qui s’adresse aux débutants, les plus expérimentés peuvent aussi s’y laisser tenter.

La planche snowboard alpin

Elle se trouve être plus longue et plus étroite que les deux précédentes. Elle est conçue pour les pentes raides et fortes. Elle donne au snowboarder la capacité de virer rapidement sans risquer de déraper on parle alors de virages coupés ou carving. Cependant, pour pouvoir garder une bonne stabilité à une vitesse élevée, le snowboarder doit être vêtu de chaussures de neige bien rigides. Ne vous fiez surtout pas à son apparence, il s’agit d’une planche difficile à manier dans la neige. Elle s’adresse surtout aux pratiquants les plus expérimentés. Elle est donc déconseillée aux débutants.

La planche boardercross

Il s’agit sans doute de la moins connue des snowboards. Elle a une taille moyenne, à mi-chemin entre une planche alpine et une planche free-style. Elle a été conçue pour le parcours d’obstacles dit boardercross. Vous l’aurez compris, c’est d’ailleurs de là qu’elle tire son nom. Il s’agit d’un parcours chronométré qui consiste en des franchissements de portes, de bosses et autres virages relevés. Elle est faite en Flex, un matériau réputé pour sa rigidité. Elle s’adresse à toutes les catégories de pratiquants. Hélas, la discipline se trouve être en déclin à cause d’un attrait de plus en plus faible pour cette dernière.

La planche splitboard

Elle a la particularité de pouvoir être scindée en deux dans le sens de la longueur. Une fois scindée, la planche se transforme en ski. Il s’agit donc d’un snowboard qui peut se muter en paires de skis. Il est donc idéal pour s’adonner au free-ride et à de la randonnée sur neige. Une fois scindées, les deux parties peuvent se déplier davantage, de sorte à constituer de véritables skis. Elle est parfaite pour du Snowboarding hors piste et de la descente.

La planche snowboard pour poudreuse

Destinée à la poudre comme son nom l’indique, elle s’adresse à toutes les catégories de snowboarder, du débutant au plus expérimenté. Sa queue particulière dite swallow-tail (queue d’hirondelle ou de pie) est facilement reconnaissable. Celle-ci confère à la planche une capacité de déformation élevée. La spatule (partie avant) permet au snowboarder de progresser plus rapidement et elle lui donne même une certaine « flottaison ».

Comment trouver la taille idéale de snowboard ?

Une chose est de connaître les différents types de snowboards avec leurs caractéristiques. Mais pour bien choisir son snowboard, il faut surtout choisir la bonne taille de snowboard. Un procédé pour choisir la taille de votre snowboard consiste à vous mesurer avec. Si vous désirez vous en servir pour du free-style, la hauteur adéquate de votre planche devra se situer entre votre clavicule et le menton. S’il s’agit en revanche d’une utilisation pour du free-ride, votre planche devra avoir une hauteur située entre votre menton et le nez.

Il existe une estimation de la taille des planches de snowboards (free-ride et free-style), en fonction du poids du snowboarder.

En fonction de votre poids et selon que vous fassiez du free-ride ou du free-style, voici la taille de snowboard que vous devrez choisir.

  • Pour un poids compris entre 32 et 35 kg : 134 cm (free-ride) et 129 cm (free-style)
  • Pour un poids compris entre 45 et 49 kg : 143 cm (free-ride) et 138 cm (free-style)
  • Pour un poids compris entre 64 et 67 kg : 155 cm (free-ride) et 150 cm (free-style)
  • Pour un poids compris entre 82 et 85 kg : 162 cm (free — ride) et 158 cm (free-style)
  • Pour un poids supérieur à 100 kg : 165 cm (free-ride) et 161 cm (free-style).

Une fois que vous avez trouvé la taille qu’il vous faut, il faudra maintenant penser au budget à prévoir pour votre snowboard.

Quel budget prévoir pour un snowboard ?

Le choix est évidemment laissé à l’appréciation du snowboarder selon son niveau et évidemment son budget. Mais de façon générale, un snowboard coûte :

  • entre 100 euros et 250 euros pour les entrées de gamme
  • entre 250 euros et 450 euros pour les gammes moyennes
  • et plus de 450 euros pour les modèles haut de gamme.

En résumé, la planche de snowboard est à l’évidence un indispensable pour la pratique de ce sport de glisse. Alliant à la fois souplesse, solidité, esthétique et maniabilité, elle vous permettra de vous épanouir convenablement au snowboarding. Vous connaissez maintenant les différents types de snowboards qui s’offrent à vous. Commencez par déterminer la discipline qui vous convient le mieux. Puis, en fonction de la taille de la planche, de votre poids et de votre budget, optez pour le snowboard qui convient le mieux à vos besoins.

Découvrez également nos pages:

Les 5 critères techniques pour choisir sa veste de ski ou ou de snowboard

Quels sont les différents type de veste de ski  et de snowboard ?